Sélectionner une page
À propos de Fertilisants Canada

Foire aux questions

Notions de base sur les engrais

Qu’est-ce que l’engrais?

En deux mots, l’engrais réunit les éléments nutritifs dont les plantes ont besoin pour pousser – du potassium, de l’azote, du phosphore et du soufre – sous une forme qu’elles peuvent assimiler. Bref, l’engrais est un aliment pour les plantes.

En poussant, les plantes absorbent ou extraient les nutriments du sol. Quand les cultures sont récoltées, les nutriments qu’elles ont absorbés le sont eux aussi. Les engrais commerciaux nourrissent le sol en lui fournissant les nutriments nécessaires à la prochaine récolte.

Les engrais contiennent-ils des produits chimiques?

Les principaux ingrédients des engrais, l’azote, le potassium, le phosphore et le soufre, sont présents dans la nature. Ils ne sont pas fabriqués par l’homme. Les producteurs d’engrais transforment ces ingrédients pour que les plantes puissent les absorber et les utiliser.

Les producteurs d’engrais peuvent mélanger ces éléments nutritifs dans des proportions précises pour répondre aux besoins particuliers de cultures et de sols différents. L’agriculteur peut ainsi enrichir sa terre en lui fournissant le mélange de potassium, de phosphore et d’azote le plus efficace et le plus efficient, pour optimiser le rendement des cultures.

Les engrais sont-ils nécessaires?

Les agriculteurs épandent des engrais afin de rendre à la terre les nutriments absorbés par la récolte précédente. Quand une culture arrive sur les marchés, elle renferme le potassium, le phosphore et l’azote qui lui ont permis de pousser. En épandant de l’engrais, l’agriculteur ne fait que rendre à la terre les nutriments nécessaires à la prochaine récolte.

Ces éléments nutritifs sont présents naturellement dans le sol, mais pas en quantité suffisante pour donner lieu au rendement agricole exigé de nos jours. Le sol peut mettre des années – voire des décennies – à se régénérer et à récupérer les nutriments nécessaires à l’obtention d’une bonne récolte.

D’où vient le phosphore?

Le phosphore qui entre dans la composition des engrais vient des restes fossilisés de la vie préhistorique qui se sont déposés au fond des mers. Il faut traiter ce minerai brut pour obtenir les composés solubles dans l’eau qui rendront le phosphore assimilable par les végétaux.

Le phosphore contribue à la santé des jeunes pousses et au développement des racines, et il participe à la germination des semences pour qu’elles utilisent l’eau efficacement. Le phosphore joue également un rôle essentiel dans la production de l’énergie nécessaire à la croissance des végétaux.

D’où vient le potassium?

Le potassium arrive au septième rang des éléments les plus abondants dans la croûte terrestre. Il parvient aux mers et aux océans après avoir été filtré par des processus naturels. En s’évaporant au fil du temps, ces plans d’eau laissent des dépôts de minéraux. Le potassium est extrait de ces dépôts.

D’où vient l’azote?

L’air que nous respirons contient surtout de l’azote, en fait, il est composé à 78 pour cent d’azote environ. Les producteurs d’engrais se servent de gaz naturel pour extraire l’azote de l’air et le transformer en nutriment que les plantes peuvent utiliser.

Quels sont les éléments minéraux essentiels à la vie?
  • Les minéraux essentiels comprennent des macronutriments : azote, phosphore, potassium, calcium, magnésium et soufre;
  • Des micronutriments : bore, chlorure, cuivre, fer, manganèse, molybdène, nickel et zinc
  • Des éléments essentiels ou bénéfiques pour certaines plantes seulement : silice, sodium, cobalt
  • Des éléments essentiels pour les animaux mais pas pour les plantes : sélénium

Engrais et aliments

Quel rôle jouent les engrais dans la production alimentaire nécessaire à la population mondiale croissante?

Les engrais aident les agriculteurs à nourrir la planète. Grâce aux engrais modernes, la production alimentaire mondiale a plus que doublé depuis 1960. De nos jours, on évalue qu’entre le tiers et la moitié de l’approvisionnement mondial en denrées alimentaires dépend directement des engrais commerciaux.

Pour répondre à la demande future, il faudra doubler la production agricole actuelle. Sans engrais, c’est impossible. Pour nourrir la population croissante, il faut continuer d’améliorer les engrais et de les utiliser de manière plus efficace.

Les aliments biologiques sont-ils meilleurs parce qu’ils poussent sans apport d’engrais?

La plupart des producteurs d’aliments biologiques utilisent des engrais, mais il s’agit d’engrais différents comme le fumier et le purin d’animaux d’élevage. Toutefois, ces engrais naturels ne sont pas produits en quantité suffisante pour donner lieu au rendement exigé de nos jours, et leur composition en nutriments ne reproduit pas les combinaisons sur mesure offertes par les engrais commerciaux. En fait, l’agriculture biologique offre un rendement qui se situe entre le tiers et la moitié du rendement de l’agriculture classique. Ainsi, la quantité de fumier qui fournit un apport d’azote suffisant contient quatre à cinq fois plus de potassium et de phosphore qu’il en faut pour la croissance des plantes. Le risque de fertiliser trop ou pas assez est grand dans ces conditions.

Aucune donnée concrète ne permet de penser que les fruits et légumes biologiques sont meilleurs que les produits cultivés avec des engrais classiques. Les principaux ingrédients des engrais – azote, potassium, phosphore et soufre – sont présents naturellement dans le sol et sont nécessaires à toutes les formes de vie.

Engrais et environnement

Les engrais sont-ils nocifs pour l’environnement?

Les engrais commerciaux dont devenus indispensables à l’agriculture moderne. Il faut toutefois les appliquer avec prudence et en prenant soin de préserver l’environnement. Grâce aux progrès techniques, les agriculteurs peuvent maintenant appliquer les nutriments avec une très grande précision, pour réduire au minimum ou éviter complètement les dommages aux sols, à l’eau et à l’air.

L’analyse des sols, le recours aux engrais de démarrage, de même que l’amélioration des calendriers et des plans d’épandage, permettent une production agricole plus efficiente. En l’espace de 20 ans, la production de maïs a ainsi augmenté du tiers pour chaque livre d’azote épandu.

Ne serait-il pas préférable pour l’environnement d’utiliser moins d’engrais?

En adoptant de bonnes pratiques d’utilisation des nutriments, comme les principes 4B d’usage responsable des nutriments, les agriculteurs contribuent à la préservation des écosystèmes naturels en faisant pousser plus sur des parcelles plus petites. Grâce aux progrès réalisés en agriculture, ils peuvent maintenant utiliser les engrais de manière plus efficiente.

Il importe de préserver les éléments nutritifs présents dans le sol, pour assurer la santé globale et la pérennité des cultures. Un apport insuffisant nuit également à la résistance des végétaux aux rigueurs du climat, aux maladies et à d’autres formes de stress. Les plantes ont besoin de nutriments en quantité suffisante pour aider le sol à retenir l’eau, afin qu’il résiste à l’érosion sous l’action du vent ou de l’eau.

Durant la dépression des années 1930, le temps sec a certes joué un rôle clé dans le phénomène du Dust Bowl, mais le cercle vicieux qui a frappé les agriculteurs a débuté par un apport insuffisant de nutriments. Comme les plantes ne pouvaient pas aider le sol à retenir l’eau, celui-ci est devenu plus vulnérable à l’érosion par le vent.

Engrais et sol

S’il y a déjà des nutriments dans le sol, pourquoi en ajouter?

Quand l’agriculteur épand des engrais, il rend à la terre les nutriments absorbés par les végétaux. Chaque année, les cultures puisent dans la terre tout le potassium, l’azote, le phosphore et le soufre dont elles ont besoin. Après la récolte, ces nutriments sont dans les produits qui arrivent sur les marchés, et la terre est appauvrie. En engraissant ses champs, l’agriculteur complète un cycle naturel en rendant à la terre les nutriments nécessaires à la prochaine récolte.

Les nutriments contenus dans les engrais sont présents naturellement dans le sol, mais pas en quantité suffisante pour donner lieu au rendement agricole exigé de nos jours. Le sol peut mettre des années – voire des décennies – à se régénérer et à renouveler les nutriments nécessaires à l’obtention d’une bonne récolte.

L’augmentation du rendement agricole s’explique-t-elle par une plus grande utilisation des engrais?

Nous avons fait d’importants progrès dans l’utilisation efficace et efficiente des engrais. Si le rendement des cultures augmente, c’est davantage grâce à l’avènement de nouvelles pratiques agricoles plus efficaces – comme l’analyse des sols, le recours aux engrais de démarrage et l’amélioration des calendriers et des plans d’épandage -, conformes aux principes 4B d’usage responsable des nutriments (appliquer le bon engrais à la bonne dose, au bon moment et au bon endroit). Ces améliorations ont permis de tripler le rendement des cultures sur une superficie cultivable à peu près égale à la superficie disponible en 1960.

Ne serait-il pas plus prudent de fertiliser moins?

De nos jours, les agriculteurs produisent plus avec moins d’engrais. Toutefois, les sols ne contiennent pas assez de nutriments naturels pour suivre la demande alimentaire croissante.

Conformément aux principes 4B d’usage responsable des nutriments, l’agriculteur doit analyser le sol pour établir ses besoins précis en nutriments et appliquer uniquement ceux dont la culture prévue a besoin.

Que devient l’engrais après la récolte?

Quand les produits d’une récolte arrivent sur les marchés, ils renferment les nutriments qu’ils ont puisés dans le sol. Si l’agriculteur ne remplace pas l’azote, le potassium, le phosphore et le soufre utilisés par ces produits, la prochaine culture n’aura pas les nutriments qu’il faut pour bien pousser.

La fertilisation des sols contribue au recyclage des nutriments nécessaire au bon rendement de la prochaine culture. Il s’agit ni plus ni moins que de compléter le cycle de croissance naturel.

Usage responsable des nutriments – À l’intention des particuliers

Trouver le bon engrais

Quel type d’engrais devrais-je acheter?

Pour acheter le bon engrais à pelouse, comparez les produits offerts au centre de jardinage près de chez vous, en lisant les instructions sur les sacs ou en vous adressant à un employé. Vous pouvez également faire analyser votre sol par un professionnel ou l’analyser vous-même avec une trousse vendue dans la plupart des centres de jardinage. L’analyse du sol est le seul moyen d’évaluer les besoins de la terre en nutriments.

Les engrais de démarrage contiennent plus de phosphore pour stimuler le développement de nouvelles racines, tandis que l’engrais automnal favorise la réparation des dommages causés par le soleil et prépare les racines à faire face à l’hiver. Tous les autres engrais de composition équilibrée favorisent la croissance d’une pelouse dense, saine et bien verte.

Peut-on entreposer l’engrais durant l’hiver?

Oui, l’engrais inutilisé peut être entreposé durant l’hiver, dans son contenant d’origine fermé hermétiquement, dans un endroit sec. Exposé à l’humidité, l’engrais peut s’agglomérer; vous devrez alors briser les grumeaux avant de verser l’engrais dans l’épandeur.

Que signifient les trois chiffres sur le sac d’engrais?

Les trois chiffres imprimés sur le sac (p. ex., 10-0-5) correspondent aux proportions des trois ingrédients clés compris dans tout engrais, soit l’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K), qui apparaissent toujours dans cet ordre (NPK). Autrement dit, si les chiffres imprimés sur le sac sont 21-4-3, l’engrais contient 21 pour cent d’azote, 4 pour cent de phosphore et 3 pour cent de potassium.

Azote : il stimule la croissance de feuilles bien vertes.

Phosphore : il nourrit les jeunes pousses et stimule la croissance de nouvelles racines.

Potassium : il assure la vigueur et la santé générales des végétaux, qu’il rend plus résistants aux maladies et au stress.

Quelle est la différence entre un engrais classique et un engrais biologique?

Les trois principaux ingrédients des engrais, l’azote, le potassium et le phosphore, sont présents dans la nature. Ils ne sont pas fabriqués par l’homme. Les producteurs d’engrais transforment ces ingrédients pour que les plantes puissent les absorber et les utiliser.

Les producteurs d’engrais peuvent mélanger ces éléments nutritifs en proportions précises pour répondre aux besoins particuliers de pelouses différentes. Vous pouvez donc nourrir votre gazon en lui fournissant le mélange de potassium, de phosphore et d’azote le plus efficace, pour obtenir une belle pelouse saine.

Les engrais biologiques proviennent de sources différentes comme le fumier des animaux d’élevage. La composition en nutriments de ces engrais naturels ne reproduit pas les combinaisons d’engrais commerciaux formulés sur mesure. Ainsi, la quantité de fumier qui fournit un apport d’azote suffisant contient quatre à cinq fois plus de potassium et de phosphore qu’il en faut pour la croissance des plantes et du gazon. Le risque de fertiliser trop ou pas assez est grand dans ces conditions.

Le plus important, c’est que vos plantes et votre pelouse ne peuvent pas distinguer l’engrais classique de l’engrais biologique.

Appliquer la bonne quantité

Faut-il appliquer l’engrais avec un épandeur spécial? Peut-on appliquer l’engrais à la volée?

Un épandeur bien entretenu et calibré permet d’appliquer l’engrais en quantité précise et uniforme sur toute la pelouse. Un épandage irrégulier peut se manifester par un gazon de couleur inégale et des brûlures aux endroits où on a mis trop d’engrais. N’appliquez jamais d’engrais à la volée.

Si vous manquez d’espace de rangement, pensez à vous procurer un petit épandeur à main.

Ne vous laissez pas intimider par votre épandeur. Les instructions dont vous avez besoin pour bien fertiliser votre pelouse sont imprimées sur le sac d’engrais.

Comment faut-il régler l’épandeur?

Le réglage de l’épandeur est précisé dans les instructions imprimées sur le sac d’engrais.

Combien d’engrais faut-il appliquer?

Premièrement, vous devez mesurer la superficie de votre pelouse pour établir la quantité d’engrais à appliquer. Multipliez la profondeur de votre terrain par sa largeur, puis soustrayez la superficie de votre maison et de toutes les surfaces non gazonnées (espace de stationnement, patio ou terrasse).

Voici un petit truc pour vous aider à évaluer rapidement la superficie de votre pelouse. Imaginez un terrain de tennis entouré d’une clôture. La surface de ce terrain est d’environ 800 m2.

Après avoir calculé la superficie de votre pelouse, il vous restera à mesurer la bonne quantité d’engrais à appliquer – référez-vous aux instructions imprimées sur le sac d’engrais.

Je viens d’appliquer de l’engrais sur ma pelouse. Dois-je arroser la pelouse tout de suite?

La nécessité d’arroser dépend du type d’engrais appliqué. Lisez bien les instructions à ce sujet sur le sac d’engrais.

Les engrais secs sont absorbés par la plante en l’espace de 24 heures, puis libérés lentement – ils nourrissent le gazon pelouse peu à peu et uniformément durant une période de six à huit semaines, sans nécessiter d’arrosage. D’autres engrais exigent un léger arrosage après l’application.

Fertiliser au bon moment

Quand doit-on appliquer l’engrais?

Fertilisez votre pelouse tous les deux mois à partir d’avril. Une pelouse fertilisée trois ou quatre fois dans l’année aura des racines profondes et résistera mieux à la chaleur, à la sécheresse et au piétinement. Elle sera également bien verte et assez dense pour résister naturellement aux mauvaises herbes, aux maladies et aux insectes.

Conseil ‑ Les journées fériées au Canada sont un bon moyen de se rappeler quand fertiliser la pelouse : faites-le à Pâques, à la fête de Victoria (journée des Patriotes au Québec), à la fête du Travail et à l’Action de grâces.

Pourquoi faut-il fertiliser la pelouse à l’automne?

Pour avoir une belle pelouse dense et saine, il faut des racines fortes. Comme la croissance des racines des plantes herbacées est particulièrement vigoureuse à l’automne, vous favoriserez le développement des racines en fertilisant votre pelouse à ce moment. Vous aiderez du même coup votre gazon à se préparer pour l’hiver et à renaître au printemps.

Peut-on appliquer de l’engrais sur la pelouse durant les grandes chaleurs d’été?

N’appliquez pas d’engrais sur la pelouse s’il fait plus de 30 °C. Par temps très chaud et sec, l’engrais risque de brûler le gazon.

Je prévois de déchaumer ma pelouse. Dois-je la fertiliser avant ou après l’avoir déchaumée?

Fertilisez votre pelouse après l’avoir déchaumée.

Je prévois de réensemencer ma pelouse. Quand devrais-je fertiliser la pelouse?

Appliquez un engrais de démarrage après avoir réensemencé. Ce type d’engrais favorise la croissance des racines et aidera l’herbe nouvelle à s’implanter rapidement.

Fertiliser le bon endroit

Je viens de poser du gazon en plaques. Devrais-le fertiliser?

Appliquez un engrais de démarrage après avoir posé le gazon en plaques. Ce type d’engrais favorise la croissance des racines et aidera le nouveau gazon à s’implanter rapidement.

Puis-je utiliser le même engrais dans mon potager et mes plates-bandes?

Non, chaque plante a des besoins uniques en nutriments. Recherchez un engrais approprié pour le potager ou les plates-bandes, et lisez les instructions imprimées sur le contenant pour choisir le produit qui convient au type de fleur, d’arbuste ou de légume que vous cultivez.

Les engrais sont-ils dangereux pour les animaux de compagnie et les enfants?

Les particules d’engrais ne posent pas de risque pour vous, vos enfants ou vos animaux de compagnie. Nous vous conseillons toutefois d’attendre 24 heures avant de laisser vos enfants ou vos animaux de compagnie jouer sur la pelouse pour qu’ils ne rapportent pas de particules d’engrais incrustées dans leurs semelles ou collées à leurs coussinets.

Le fond de ma cour est bordé par un étang. Est-il prudent de fertiliser ma pelouse?

Utilisez un engrais pauvre en phosphore ou sans phosphore, mais si vous pensez que votre pelouse ne pousse pas bien parce qu’elle manque de phosphore, faites analyser le sol avant d’acheter un engrais contenant du phosphore. N’appliquez pas d’engrais sur les abords immédiats de l’étang pour éviter de le contaminer, car le phosphore peut stimuler la croissance des algues.

Appliquez l’engrais de la bonne manière pour vous assurer qu’il reste sur la pelouse, là où il faut.

L’engrais est-il mauvais pour l’environnement?

Pas s’il est utilisé correctement; bien appliqué, l’engrais joue un rôle important en contribuant à la croissance d’une pelouse dense, saine et bien verte. Un beau gazon en santé est bénéfique pour l’environnement car il contribue beaucoup à rafraîchir les lieux – contrairement aux surfaces non gazonnées -, filtre l’eau, produit beaucoup d’oxygène, limite le ruissellement pluvial et offre un espace de jeu et de repos moelleux et sûr pour les humains et les animaux de compagnie. Une herbe dense contribue à piéger une bonne quantité de poussières et de particules; une acre de pelouse absorbe des centaines de kilogrammes de dioxyde de soufre par an.