Sélectionner une page
Gérance des nutriments 4B

Application de Gérance des nutriments 4B dans l’ensemble du Canada

On a préconisé et mis en œuvre le programme Gérance des nutriments 4B par le biais d’un certain nombre d’initiatives et de programmes provinciaux et régionaux. Il est actuellement utilisé en Alberta, au Manitoba, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et à l’Île‑du-Prince-Édouard.

Afin d’assurer une fertilisation appropriée et de bénéficier d’une récolte abondante et saine, les agriculteurs devraient adopter les principes 4B  : bonne source, bonne dose, bon moment, bon endroit®.

La diversité des sols au Canada a aidé à façonner les pratiques agricoles actuelles. Des projets nationaux contribuent à souligner l’importance d’appliquer le programme Gérance des nutriments 4B dans les exploitations agricoles. Le programme‑cadre Farming 4R Future englobe des programmes provinciaux adaptés à chaque région, qui visent à enseigner aux agriculteurs quelles sont les pratiques qui conviennent le mieux aux conditions qui caractérisent leur exploitation.

Par exemple, une pratique recommandée dans l’Ouest canadien ne convient pas nécessairement au Canada atlantique. Les facteurs environnementaux, tels que le type de sol, le climat, les cultures, les doses et la planification, varient considérablement d’une région à l’autre. C’est la raison pour laquelle le programme Gérance des nutriments 4B  prévoit une gérance adaptée à chaque site et fondée sur des principes scientifiques relatifs à la terre, à l’air et à l’eau.

L’agriculture soulève un certain nombre de préoccupations environnementales dans l’ensemble du Canada, qu’il s’agisse de charges en phosphore excessives, des taux de nitrate dans l’eau potable, de la conservation des sols, de la salinité et des émissions de gaz à effet de serre. En tant que Canadiens, nous comprenons l’importance des solutions environnementales durables, et l’un des principaux avantages du programme Gérance des nutriments 4B est de réduire les préoccupations environnementales liées à l’agriculture.