Sélectionner une page
Gérance des nutriments

Réduction des gaz à effet de serre

Protocole de réduction des émissions d’oxyde nitreux

Fertilisants Canada a dirigé et continue d’appuyer, au nom de nos membres, l’élaboration du Protocole de réduction des émissions d’oxyde nitreux (PREON) en tant qu’outil servant à assurer une utilisation responsable des engrais sur les plans environnemental et économique en Alberta et dans d’autres provinces ou territoires.

L’engrais azoté est une source importante d’émissions d’oxyde nitreux, mais il constitue également le principal facteur de rendement des systèmes modernes à haute production. Grâce à une sélection rigoureuse des engrais azotés, de la dose, de la planification et des pratiques d’épandage, les émissions d’oxyde nitreux par unité de culture produite peuvent être considérablement réduites, de plus de la moitié dans certains cas. Les pratiques qui permettent de réduire les émissions d’oxyde nitreux ont également tendance à augmenter l’efficacité de l’utilisation de l’azote et le rendement économique des engrais.

Le PREON est un protocole scientifique visant à satisfaire aux normes internationales, à améliorer la gestion de l’azote dans les systèmes de culture et à évaluer la réduction d’oxyde nitreux découlant d’une meilleure gestion de l’azote. Le concept du PREON est simple et fondé sur des données que les agriculteurs ont déjà recueillies ou qu’ils souhaitent recueillir afin d’améliorer l’ensemble de leur système de gestion de la ferme.

La gestion améliorée de l’azote prévue dans le PREON est effectuée sur la ferme grâce au programme 4R Nutrient Stewardship (bonne source, bonne dose, bon moment, bon endroit®) qui constitue un programme scientifique solidement ancré dans l’agriculture durable et qui vise à établir un équilibre entre les décisions relatives à la gestion des nutriments dans un cadre d’objectifs économiques, sociaux et environnementaux.

Le protocole a été initialement approuvé pour être utilisé dans le cadre de gestion des gaz à effet de serre de l’Alberta, comme un protocole sur la prestation de crédits carbone pour les grands émetteurs ultimes réglementés de l’Alberta. Dans le système de l’Alberta, son principal objectif est de réduire les émissions d’oxyde nitreux à la ferme de manière quantifiable, crédible et vérifiable, ce qui permettrait aux agriculteurs de produire des crédits de carbone vendables sur le marché de carbone réglementé de l’Alberta.